Accueil > Catalogue > Ouvrage  Retour

La Guerre des Encyclopédistes

Gavin KOVITE, Christopher ROBINSON
Traduit par Stéphane ROQUES

De Boston à Bagdad, l'histoire d'une génération à la croisée des chemins, entre engagement et complaisance.

Un soir d'été, Mickey Montauk et son meilleur ami Halixaf Corderoy, deux hipsters de Seattle, organisent une de leurs fameuses soirées de débauche des « Encylopédistes », pendant lesquelles tout est permis. Ils doivent emménager à Boston ensemble pour terminer leur cursus universitaire. Mais le monde en a décidé autrement : Montauk, réserviste, apprend que son unité est appelée à combattre à Bagdad à la fin de l'été. Corderoy, lui, est confronté à un dilemme moral lorsque sa petite amie se retrouve à la rue : peut-il vraiment l'abandonner alors qu'elle a besoin de lui ?

Le temps passe : les deux complices se heurtent à la réalité de leurs nouvelles vies. L'un lutte pour préserver ses hommes pris dans une guerre de plus en plus violente et irrationnelle, tandis que l'autre perd peu à peu ses illusions. Tout sépare désormais les deux amis. Mais ils restent en contact par le biais d'un article Wikipédia sur eux-mêmes qu'ils amendent régulièrement. Au fil du temps, cette page deviendra profondément poétique et inévitablement tragique.

16 Mars 2017
ISBN 9782259249034
480 pages

21,90 €


Biographie

Gavin KOVITE

Gavin Kovite était chef de section à Bagdad de 2004 à 2005. Après avoir étudié le droit à New York, il est devenu juriste au sein de l'armée américaine. Ses écrits ont été publiés dans Fire and Forget, une anthologie sur la guerre.

Christopher ROBINSON

Christopher Robinson est finaliste du concours des jeunes poètes de Yale. Ses travaux ont été publiés dans de nombreuses revues, dont The Kenyon Review et McSweeney's.

La presse en parle

The New York Times
« Un roman d'apprentissage captivant, à la fois drôle, triste et élégiaque. La Guerre des Encyclopédistes offre une radiographie de deux Amériques, celle qui mène la guerre et celle qui se voile la face. »
Esquire
« Un des romans qui incarne au mieux les symptômes de la génération Y... »